Si ce mail ne s'affiche pas correctement, suivez ce lien

If this mail does not display correctly, Click Here

 
 

Une caverne d’Aliba Baba dénommée   Pacific Compagnie 

 

Depuis bientôt quatre ans, Jean-Yves Léonard, le propriétaire de la boutique de décoration de luxe Pacific Compagnie, accueille dans son espace de nombreuses pièces de mobilier de Michel comme notamment la méridienne girafe, de grandes commodes en agneau de Mongolie blanc, un trône en python, etc. Une véritable caverne d’Ali Baba super achalandée qui représente dignement la marque « Tribale Poursuite », entourée de bien d’autres créateurs tout aussi audacieux.

 

Boutique de décoration de luxe : Pacific Compagnie
Tél : + (33) 01 44 09 85 55

166, rue Faubourg Saint Honoré – Paris 8°

 

Carte postale du Japon

Au Printemps dernier, Michel a découvert le Japon. Il a effectué tout un périple au pays du soleil levant qui a donné naissance à cette ‘carte postale’ : des photos de Tokyo à l’île des artistes de Naoshima en passant par Kyoto et bien d’autres lieux.
 

Un voyage sous le signe des belles rencontres ou des retrouvailles comme avec le designer Hikaru, créateur de la marque de mode Share Spirit et la styliste Yuki Ogura. Des expériences insolites, uniques, chaleureuses, hautes en couleur et saveur et riches en émotion qui ont été immortalisées.

Attachez vos ceintures !

On vous y emmène !

L'œil du papillon
 
 

Tribale Poursuite propose désormais des vêtements de luxe pour hommes. Pieces uniques sous la marque ‘Seconde Peau’.

VEGAN POURSUITE
VEGAN POURSUITE

Inspiré par les magnifiques peaux que Michel utilise, entre autres, dans ses pièces de mobilier depuis des années, Tribale Poursuite se lance dans la création d’une collection de vêtements et d’accessoires de luxe.

 

Qu’ont-elles d’extraordinaires ces pièces extravagantes ?

Tout d’abord, la préparation des peaux est exceptionnelle. Franck Bouvrain des Cuirs de Lagny est aux manettes et au foulon pour préparer des peaux de crocodile de manière impeccable pour les futurs blousons et des peaux de python et autruche remarquables pour la confection des gilets.

 

Une fois préparées, ces peaux arrivent à l’atelier de Johnson de KLS Créations qui les transforment littéralement en seconde peau. Là démarre un travail de collaboration intense entre Michel et Johnson : formes et découpes, astuces et patrons. Place au confort et à l’originalité, tout est sur mesure.

Enfin, le blouson en croco est prêt ! Fait exceptionnel, le dos de l’animal a été travaillé avec toute la souplesse requise à la vestibilité du vêtement. Seule l’expertise combinée de Franck Bouvrain et Johnson permet cette prouesse technique.

 

Quant aux gilets en python, ils ont également suivi cette luxueuse chaîne de fabrication. Ils ont un tombé au cordeau et une aisance sans compromis pour séduire leurs futurs propriétaires.

 

D’autres créations sont en préparation !
Bientôt, vous en saurez plus.

Vous pouvez les découvrir :

Chez Mad Lords, 316 rue Saint-Honoré, Paris 1°

https://www.madlords.com

 
 

Quand on partait de bon matin, Quand on partait sur les chemins, A bicyclette (…)

 

Yves Montand l’aurait certainement chanté avec autant de talent et d’ardeur qu’on lui connaît …

Tribale Poursuite présente Vélocitor

La bicyclette Elgin modèle Twin-20, toutes pièces d’origine, totalement customisée par Michel !

 

Voyez un peu …

 

Pour cette première, Michel a imaginé des mariages de matériaux inédits.

Une gaine, un garde-boue et des pédales en alligator et en dos de crocodile, des bois d’Elan, des cornes de koudou, de rares bronzes anciens ainsi que quelques touffes d’agneau de Mongolie !

On retrouve bien là la touche humoristique de l’artiste.

 

Ainsi est né Vélocitor, véritable ‘dragon à pédales’ qui est prêt à arpenter le monde…

Madlords
Disponible :

Chez Mad Lords, 316 rue Saint-Honoré, Paris 1°


https://www.madlords.com

 

Double portrait Serge Muller et Michel Haillard

Evénement ‘Burning Man’ chez Mad Lords

 

Serge Muller de la boutique Mad Lords a invité Michel a imaginé avec lui l’exposition ‘Burning Man’, dont le vernissage s’est déroulé le 29 novembre dernier. Inspiré du célèbre festival annuel de rencontres artistiques dans le désert de Black Rock au Nevada, ce Burning Man parisien lève le voile sur les créations les plus étonnantes de Michel.

 

Jugez vous-même :

 

Deux trônes « Vegan Poursuite », et une collection « Tribale Poursuite » spécialement imaginée pour ce lieu d’exception comprenant guéridon, lampe, sculptures, parures, sacs et blouson…
 

La boutique accueille pour la première fois toutes les facettes du travail de Michel pour transposer l’âme de l’atelier dans un véritable cabinet de curiosités.

Une expérience ultra créative et originale, en plein coeur de Paris !

 

 

Photo : Serge Muller et Michel Haillard

L’exposition Burning Man est ouverte au public jusqu’à fin janvier,
alors n’hésitez pas à pousser la porte du 316 rue Saint-Honoré Paris 1°

 

Burning Man expo
 

« Vegan Poursuite » : contradiction ou parjure ?!

Burning Man expo

Michel avait-il juré sous serment qu’il ne travaillerait qu’avec des matières animales quand il a commencé ses créations il y a bientôt 30 ans ?!

 

En d’autre termes, y a t-il aujourd’hui contradiction ou parjure à s’intéresser à des matériaux 100% végétaux ?

Pour Michel, l’idée a germé dès ses premiers voyages lointains. La nature sud-américaine peut être luxuriante voire enivrante : formes, odeurs et couleurs. Elle ne peut pas vous laisser indifférent. Elle avance et prolifère même dans des centres urbains plus grands que Paris et sa banlieue.

 

La découverte de matériaux entièrement « Vegan » a donné envie à Michel d’explorer cette piste, d’imaginer un nouveau scénario à sa « Tribale Poursuite »… il y a recruté à travers le monde lianes, pierres, cactus, latex, caoutchouc, … qui tous assemblés se transmutent en sculptures – mobilier extraordinaire, exubérant.

 

Toute une collection sous la marque « Vegan Poursuite» a vu le jour : trônes, guéridons, lampes, miroir, … et plus encore. Cette nouvelle famille sera présentée au complet pour la première fois lors de l’édition d’hiver de Maison & Objet en janvier 2019.

 

Rendez-vous pris pour découvrir la collection « Vegan Pousuite ».

 Prochain salon M&O : du 18 au 22 janvier 2019 

 

 

 L’interview 

Francis BOULOGNE,

comédien formateur,
associé fondateur de la société PLAYITAGAIN

Quel est votre parcours ?

Je me destinais à être enseignant d’allemand. J’ai enseigné à Worms-am-Rhein, après des études à Heidelberg et à Kassel. Puis l’envie du théâtre prend le dessus et je démissionne de l’Education Nationale pour devenir comédien et chanteur. Depuis, des dizaines de spectacles realisés, dont dernièrement des comédies musicales comme Mamma Mia ! 4 ans de succès au Théâtre Mogador à Paris et en tournée dans tous les Zéniths de France, Dirty dancing, au Palais Des Sports de Paris et les mêmes Zéniths de France et en Suisse. Plusieurs rôles pour le petit écran.

En parallèle de mon métier de comédien, j’interviens depuis 20 ans dans les entreprises avec le théâtre comme outil de sensibilisation et de formation. En combinaison avec la Process com, la PNL, l’AT, la CNV et autres outils de communication, je traite sur tous les sujets comportementaux auprès de toutes les populations et tous niveaux hiérarchiques.

 

Quelle vision avez-vous de votre métier ?

Avec deux associés au même profil de comédien, formateur coach certifié et scénariste, nous avons créé notre structure, PLAYITAGAIN. Avec des saynètes théâtrales que j’écris sur mesure sur les problématiques de l’entreprise, nous offrons ainsi un regard décalé, un effet miroir des situations et de leurs perceptions, qui amène les participants à reconsidérer les situations, les interprétations et les comportements. Nous faisons rire avec des situations parfois difficiles, en confrontant les points de vue, les craintes et les enjeux des différents personnages que nous mettons en scène. Que ce soit sur les inquiétudes d’une réorganisation, d’un rachat, ou de la prévention des risques psychosociaux, de l’insertion des personnes handicapées dans l’entreprise, de l’intergénérationnel, du multiculturel ou de l’égalité femme / homme ; l’impact émotionnel du théâtre nous plonge immédiatement au cœur de la problématique abordée.

 

Que vous évoquent les créations de Michel Haillard ?

Thanatophobes s’abstenir ! Les créations de Michel Haillard naissent dans son atelier rempli de peaux, de cornes, de crânes, d’os, et d’un immense bric-à-brac de bronze et de minéraux.

j’ai rencontré Michel il y a quelques années, j’ai été frappé par la congruence de l’homme avec ses œuvres. Son allure est aussi démesurée que ce qu’il ose créer.

 

Michel incarne la hardiesse de ces associations, et ce sont ses audaces qui en font des objets d’art uniques. Michel l’Africain, le Mongol aux inspirations tribales, le sculpteur des vies après trépas, il est tout ça à la fois. Il travaille avec le sérieux et la concentration d’un orfèvre, mais dans l’émerveillement, l’étonnement, et la curiosité amusée. Il n’est jamais loin de cet enfant campagnard de province, quand il s’émeut par exemple de trouver une pelote de ficelle naturelle de sisal sur une brocante, cette ficelle dont ses proches ancêtres, comme les miens, liaient les bottes de paille à chaque moisson.

 

Cet adepte des sports de combat et de méditation ne force rien. Ses assemblages consistent à ce que les pièces, que ce soit cornes, pièces de bronze ou peaux, trouvent leur place tels qu’ils sont dans ses œuvres. J’ai parfois la chance d’observer Michel travailler. Il présente, littéralement les éléments qu’il pense intégrer à une nouvelle œuvre. Comme s’il demandait au trône en devenir s’il allait accepter ce mariage avec la nouvelle « présentée ». Il la tourne, observe le trône, l’interroge, retourne la pièce, observe, écoute. Soit la pièce répond alors à une évidence, soit elle reprend place sur son étagère. Et c’est avec cette philosophie que Michel trouve sa place parmi ceux et ce qu’il côtoie. En observant, sans forcer, dans l’harmonie et la légèreté de l’humour.

 

A l’écoute du monde, il créé « Vegan Poursuite », des pièces identifiables Michel Haillard, et 100% végétales. Nous y retrouvons la démesure de la nature revisitée, assemblée par cet artiste, avec des matériaux étonnants, insoupçonnables.

 

A l’ère de la réalité augmentée, définie comme une interface entre des données virtuelles et le monde réel, Michel Haillard propose avec « Vegan Poursuite », une naturalité augmentée qui n’a pas fini de nous séduire, naturellement !

 

www.playitagain.fr

 

 

Fêtes de fin d’année

 

En cette fin d’année 2018, je souhaite donner la priorité à l’amour !

 

L’amour de la création, de la liberté, de la réinvention, du recyclage, de l’environnement, des beaux matériaux, … mais aussi de l’autre, des individus de tout horizon que j’ai la chance de croiser lors de mes voyages. La richesse de ces rencontres me donne le terreau de mes envies, de continuer à créer et de vous surprendre.

 

A vous toutes et tous en cette fin d’année 2018, je vous souhaite de passer d’excellentes fêtes et de basculer en 2019 tout en douceur pour une nouvelle année trépidante !

Bien à vous,

 

Michel

 

 

Communication & prise de rendez-vous

nathalie@smoothcommunicator.com 

T/ 06 74 92 93 52

Retrouvez-nous sur
    
 
Téléchargez les images
Partager ce message :
Facebook Twitter Linkedin Transférer
 
S'abonner | Engagements de confidentialité
 
Message Business, le facilitateur du marketing en ligne.