Pour être sûr de recevoir tous nos emails, ajoutez-nous à votre carnet d'adresses.
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, suivez ce lien.

 
 
 
  Atout compétences
La lettre sur l’orientation, la formation
et l'emploi en Nouvelle-Aquitaine
 
vendredi 08
janvier 2021
 
 
  
 
 
 
A la une
 
 
   
Meilleurs voeux pour cette nouvelle année
 
Le Président Pierre-Yves Duwoye et toute l'équipe de Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine vous souhaitent une bonne année et espèrent que vos voeux professionnels se réaliseront.
N'hésitez pas à nous contacter pour échanger sur vos projets au 0800 940 166. Et retrouvez toutes nos informations sur nos sites cap-metiers.pro et cap-metiers.fr 
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
Paroles d'acteurs
 
 
 
VIA BTP, une voie numérique vers l’apprentissage
 
Depuis 2018, les CFA ont vu les candidatures d'apprentis sensiblement augmenter, nécessitant d'effectuer un plus grand nombre de positionnements afin de définir les parcours les plus adaptés.

Pour faire face à cet afflux, l’association régionale des CFA du BTP de Poitou-Charentes s'est dotée d'un outil baptisé "VIA BTP". Pour Ghislaine Pinier-David, secrétaire générale, il était nécessaire "de passer à de l’automatisation et de recourir à des outils numériques pour faire ces positionnements". Elle explique à Cap Métiers ce que contient cet outil et comment il est utilisé par les conseillers des centres.

Un reportage de Cap Métiers à lire dans notre Scoop it ! "Initiatives locales et Paroles d'acteurs"
 VIA BTP, une voie numérique vers l’apprentissage
 
 
 
 
Orientation et parcours
 
 
 
Nouveaux dossiers en ligne en lien avec l'orientation et les parcours professionnels
 
Trois nouveaux dossiers sont venus enrichir le menu "Orientation / Parcours" du site cap-metiers.pro.

Le dossier "Regards sur les pratiques : l'accompagnement à distance des publics" s'intègre dans le contexte actuel lié à la crise sanitaire.
Il aborde des pratiques professionnelles déjà présentes mais qui se sont développées davantage encore avec la pandémie et le 1er confinement. Les professionnels de l'accompagnement et de l'insertion ont dû très vite s'adapter pour maintenir le lien avec leurs publics. Des contraintes et des évolutions qui réinterrogent les postures, les métiers et l'accompagnement.
Retrouvez dans ce dossier des témoignages et des expérimentations ainsi que des outils pour accompagner à distance.

Les deux autres dossiers portent sur la lutte contre le décrochage scolaire en Nouvelle-Aquitaine avec un zoom spécifique sur la politique régionale et les expérimentations en matière d'orientation scolaire et professsionnelle.
L'Etat et la Région viennent de signer une convention triennale pour réduire la pauvreté et l’exclusion dès les 1res années de la vie, éviter le décrochage scolaire et permettre l’accès à l’emploi des jeunes : repérage des jeunes en difficultés, mise en place de référents orientation, expérimentations et innovations territoriales et suivi des décrocheurs. 
 Nouveaux dossiers en ligne en lien avec l'orientation et les parcours professionnels
 
 
 
 
 
S'informer sur les métiers et la création d'entreprise avec le bus de l'artisanat
 
Professionels de l'accompagnement et du conseil, vous recevez des personnes qui souhaitent se lancer dans les métiers de l'artisanat ou veulent créer leur entreprise ?

Sachez que le bus de l'artisanat sillonne de nouveau les routes de Gironde.
La Chambre de métiers et de l'artisanat a créé il y a quelques temps ce bus itinérant pour promouvoir les métiers de l'artisanat auprès des jeunes, informer sur l'apprentissage mais également sur la création et la transmission d'entreprise.

Il est aussi un service d'informations de proximité mobile pour les artisans et leurs formalités administratives.
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
 
Voir aussi
 
Pros de l'accompagnement et du conseil : consultez les Mooc d'orientation disponibles dès janvier 2021
La plateforme Fun Mooc met à disposition des informations pour les pros.
 
 
 
 
Formation tout au long de la vie
 
 
 
Loi de programmation de la recherche : des mesures pour des métiers scientifiques plus attractifs
 

Pour favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de chercheurs et d’enseignants-chercheurs en rendant les métiers de la recherche plus attractifs, de nouvelles modalités de recrutements ont été inscrites dans la loi de programmation de la recherche pour 2021-2030, permettant une amélioration de leurs débuts de carrière :

  • Une nouvelle voie d’accès au corps de directeur de recherche et à celui de professeur des universités est créée avec un contrat de pré titularisation, de 3 à 6 ans pour recruter en qualité d'agent contractuel de droit public des personnes titulaires d'un doctorat ou d'un diplôme équivalent en vue de leur titularisation dans un corps de directeur de recherche.
  • Deux types de CDD sont créés pour les doctorants :
    - un contrat doctoral de droit privé de 3 ans renouvelables, permettant à un employeur de confier des activités de recherche à un doctorant, si l’entreprise participe à sa formation.
    -un contrat post doctoral pour recruter un doctorant en vue de la réalisation d'un objet défini dans les entreprises ayant une activité de R&D, des établissements publics de recherche ou d'enseignement supérieur privés.
  • Les établissements publics ayant une mission de recherche pourront aussi conclure des contrats post doctoral, mais de droit public pour permettre au bénéficiaire d’exercer une activité de recherche dans le cadre d'un projet retenu au titre d'un appel à projets international ou national ou défini par l'établissement.
    Le contrat devra préciser les engagements de l'établissement concernant l'accompagnement du bénéficiaire (formation, périodes d'insertion professionnelle...).

Loi n° 2020-1674 du 24 décembre 2020 (art. 4 à 7 et 9)

 Loi de programmation de la recherche : des mesures pour des métiers scientifiques plus attractifs
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Covid 19 : adaptation de l'organisation des sessions d'examen des titres professionnels
 
Les mesures transitoires prises le 25 mai 2020 (voir notre actu) sur l’organisation des sessions d'examen des titres professionnels pendant la crise sanitaire sont prorogées.

Les dérogations relatives aux périodes de formation en entreprise sont prolongées jusqu’au 16 février 2021. Les autres dérogations (sur les jurys, l’agrément des centres de validation et certaines procédures d’information) s’appliqueront jusque fin 2021.

A noter cependant, qu’au cours d'une session titre, CCP ou CCS, le candidat doit désormais être évalué par un jury composé d'au moins 2 membres habilités justifiant d'une expérience d'au moins 2 ans dans l'un ou plusieurs des types d'emplois visés par le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel et n'ayant pas quitté ces types d'emplois depuis plus de 5 ans.

Arrêté du 21 décembre 2020
 
 
 
 
 
Analyse de l'impact du nouveau mode de financement du coût-contrat dans les CFA
 
600 CFA ont été sollicités par France Compétences en octobre 2020 pour connaître les impacts du nouvau mode de financement, instauré par la loi Avenir professionnel, ainsi que les répercussions de la crise sanitaire.
Cette enquête statistique s'inscrit dans le cadre d'une des missions de France Compétences, celle d'observer les coûts de la formation.

Plusieurs résultats à souligner :
  • 81% des répondants estiment positif ce nouveau mode de financement qui leur permet une meilleure gestion financière, avec une hausse des ressources, et une harmonisation des coûts entre CFA,
  • 95% d'entre eux rencontrent des difficultés concernant notamment l'augmentation du temps consacré à la facturation et l'encaissement des contributions des Opco, la définition des frais annexes, la fixation d’un coût-contrat trop faible par rapport à la structure des charges...
  • 68% ont une situtation financière stable en fin d'année, voire excédentaire pour 22%.
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Paiement des contrats d'apprentissage par les Opco
 
Pour financer les actions de formation par apprentissage réalisées par un CFA, l'OPCO lui verse un montant annuel couvrant le niveau de la prise en charge et les frais annexes.

Pour les contrats d'apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2021, le CFA percevra, pour chaque année d'exécution du contrat, une avance de 40 % (au lieu de 50 %) du montant annuel au plus tard dans les 30 jours après la réception de la facture adressée par le CFA, puis 30 % (au lieu de 25 %) avant la fin du 7ème mois, et le solde au 10ème mois.

Pour la dernière année du contrat, le montant reste calculé au prorata temporis du niveau de la prise en charge.
Décret n° 2020-1739 du 29 décembre 2020 (art 1 - 11°)
 
 
 
 
 
Revalorisation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle
 
A compter du 1er janvier 2021 et comme prévu dans plan France Relance, la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle sera revalorisée.
Le barème de rémunération, défini sur un critère d’âge, sera simplifié pour alléger les démarches des bénéficiaires et ainsi lever ainsi les freins administratifs à l’accès à la formation.

Un décret précisera les montants et le barème applicable.
Loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020  (article 240)
 
 
 
 
 
Couverture sociale et rémunération des jeunes accompagnées dans le cadre du PIC
 
A compter du 1er janvier 2021 les jeunes qui effectuent dans un organisme public ou privé, un stage d’accompagnement, d’insertion professionnelle, d’orientation ou d’appui à la définition d’un projet professionnel, un stage d’initiation, de formation ou de complément de formation professionnelle dans le cadre d’un programme PIC pourront être affiliés à un régime de sécurité sociale et peuvent bénéficier d’une rémunération dans les mêmes conditions que les stagiaires de la formation professionnelle.

La liste des stages ouvrant droit à une protection sociale  et, le cas échéant, à une rémunération ainsi que la période d’application seront définies par décret. Pourraient notamment être concernés  les Prépa-apprentissage, les écoles de la deuxième chance et les Epide.

Loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 (art 270)
 
 
 
 
 
Dispositif académique de validation des acquis : baisse des diplômes délivrés en 2019
 
La DEPP a mis en ligne en décembre 2020 une Note d’Information consacrée au dispositif académique de validation des acquis, dans laquelle elle remarque une concentration des validations sur un petit nombre de diplômes : neuf rassemblent plus de la moitié du total des dossiers examinés.

Le nombre des candidatures examinées par un jury VAE a diminué de 8 % et celui des diplômes délivrés de 9 %.

Le CAP Accompagnant éducatif petite enfance concentre sept demandes de CAP sur dix et il en est de même pour le BP Coiffure.
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Répartition des contributions Formation par France Compétences
 
Pour donner plus de marges de manoeuvre à France compétences dans la répartition des fonds de la formation professionnelle et de l'apprentissage entre les différents dispositifs, les fouchettes de répartition sont élargies.

Cette répartition est décidée annuellement par son conseil d'aministration dans un cadre fixé par décret et après versement à l'Etat d'un montant pour financer la formation des demandeurs d'emploi (PIC).

Les taux d'affectation des fonds s'inscriront dans les fourchettes suivantes  :
  • de 5 % à 35 % à la Caisse des dépôts (CDC) pour le financement du CPF (au lieu de 10 % à 20 %)
  • de 4 % à 30 % aux opérateurs de compétences (OPCO) pour le développement des compétences des entreprises de moins de 50 salariés (au lieu de 8 % à 13 %)
  • de 3 % à 25 % aux associations Transitions pro pour les Projets de Transition Professsionnelle (au lieu de 5 % à 10 %),
  • de 0,5 % à 6 % aux opérateurs régionaux du CEP des actifs en emploi (au lieu de 1 % à 3 %)
  • de 55 % et 83 % pour le financement de l'alternance (au lieu de 64 % et 72 %).
Décret n° 2020-1739 du 29 décembre 2020 (art 1 et 3)
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
 
Voir aussi
 
Niveaux de prise en charge du contrat d'apprentissage
Publication d'une liste complémentaire de coûts-contrats applicables en cas de carence des branches
 
Collecte des contributions Formation professionelle
Préparation du transfert de la collecte aux Urssaf et à la MSA
 
Organisation de la formation continue dans le domaine des premiers secours
Formation continue obligatoire annuellement dans le domaine des premiers secours
 
Formation et attestations de formation des médiateurs de lutte anti-Covid-19
Formations « Tester et sensibiliser » et « Contact-tracing » pour les médiateurs de lutte anti-Covid-19
 
Organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire
Covid 19 : modalités d’accès aux formations et à la délivrance des diplômes de l’enseignement supérieur
 
Covid 19 : adaptation des conditions de formation continue aux activités privées de sécurité
Modalité des enseignements à distance pour les formation continue aux activités privées de sécurité
 
Covid 19 : admission, formation et délivrance de diplômes de formations en santé en 2021
Adaptation des règles en 2021 pour prévenir les conséquences de la propagation de la covid-19 ou répondre à des situations résultant de l'état d'urgence sanitaire
 
 
 
 
Marchés publics, appels à projets
 
 
 
Les appels à projets de la semaine
 
Entre la période des fêtes et aujourd’hui, Cap Métiers a repéré 16 nouveaux marchés. Ils émanent de la Région Nouvelle-Aquitaine, de plusieurs communautés d’agglomération (Haut Val de Sèvre, Pays Basque), de deux SDIS (Dordogne, Lot-et-Garonne), du Port Atlantique de La Rochelle, d’Opco (L’Opcommerce, Afdas), de l’Agefiph, du CNFPT et de l’ANFH, de l’école nationale de la magistrature et du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Parmi ceux-ci :
  • POEC Employés de commerce spécialisés en bricolage - L’Opcommerce - Date limite : 15 janvier 2021
  • Formations (2) sur les thèmes de l’enseignement artistique et des techniques du spectacle - CNFPT - Date limite : 29 janvier 2021
  • POEC Vendeur-conseil spécialisé multimédia, high-tech, librairie - L’Opcommerce - Date limite : 29 janvier 2021
  • Formation enseignement des pratiques sportives (C5B) - CNFPT - délégation Aquitaine - Date limite : 1er février 2021
  • Professionnalisation des référents handicap en entreprise - Agefiph - Date limite : 9 février 2021
A signaler par ailleurs :
- Un report de date pour le marché de la Direccte Nouvelle-Aquitaine : « FSE 2020-2021 : Axes prioritaires 1 et 2 »
- Une prolongation de date jusqu’à fin avril 2021 pour le marché de la Région Nouvelle-Aquitaine « Expérimentations de solutions numériques innovantes pour la formation et l'emploi".

Consulter tous les appels à projets en cours

 Les appels à projets de la semaine
 
 
 
 
Compétences et Besoins de l'économie
 
 
 
Accord sur le développement des compétences dans la branche des organismes de formation
 
La branche des organismes de formation privés a conclu le 18 décembre 2020 un accord relatif à la formation professionnelle et au développement des compétences qui tient compte de la loi Avenir professionnel et des évolutions dues à la crise et à la transformation digitale du secteur : innovations pédagogiques et nouvelles attentes des apprenants, évolution du modèle économique, développement de l'alternance, ingénierie de certification professionnelle, Qualiopi …

Cet accord vise à :
  • Favoriser l'accès à des formations adaptées aux besoins en compétences des entreprises de formation,
  • Valoriser et reconnaître les compétences acquises, pour une meilleure sécurisation des parcours,
  • Faire du développement des compétences un axe d'attractivité de la Branche,
  • Promouvoir l'alternance comme voie de recrutement à part entière et d'insertion professionnelle durable.
L'accord prévoit  l'instauration d'une gouvernance adaptée, qui pourra s'appuyer sur une Commission Paritaire Nationale de l'Emploi et de la Formation (CPNEF). Il instaure une contribution conventionnelle pour doter la branche des moyens financiers adaptés. Au total, chaque entreprise de formation soutiendra, selon un calendrier progressif et en fonction de son effectif, le financement de la formation professionnelle à hauteur de 1,5% à 2,5% de la masse salariale brute.

Ces dispositions nouvelles sont applicables à tous les organismes privés après publication d'un arrêté d'extension.
 Accord sur le développement des compétences dans la branche des organismes de formation
 
 
 
 
 
Nouveaux métiers émergents ou en particulière évolution pour 2021
 
Le 18 décembre 2021, France Compétences a présenté une liste de 20 métiers émergents ou en particulière évolution pour 2021. Ces métiers répondent aux quatre thématiques identifiées dans le cadre de l’appel à contributions lancé en juillet dernier.

Consulter la liste des métiers identifiés
 
 
 
 
Entreprises et aides aux employeurs
 
 
 
Prolongation de mesures temporaires relatives à l'activité partielle
 
Plusieurs mesures d’urgence relatives à l’activité partielle sont reconduites sur tout ou partie de l’année 2021. Cela concerne notamment :
  • L’adaptation des conditions de recours à l’activité partielle concernant certaines catégories de salariés, notamment les salariés rémunérés au forfait, les salariés à temps partiel, ceux dont le temps de travail est décompté selon le régime d'équivalence, ainsi que les salariés protégés, les salariés en portage salarial et les intérimaires avec de nouvelles conditions (motifs et taux d’indemnité) pour les employés à domicile. Décrets à paraitre.
  • Le placement en activité partielle des salariés vulnérables (initialement prévu pour 2020 par l'art. 20 de la loi du 25 avril 2020)
  • Les dispositions relatives aux apprentis et aux salariés en contrat de pro qui seront prolongées par décret, au plus tard jusqu’au 31 décembre 2021.
Alors que le taux horaire de l’allocation passera au 1er février 2021, de 60 à 36 % de la rémunération horaire brute, dans la limite de à 4,5 fois le Smic horaire, ce taux sera majoré dans les secteurs affectés par la crise sanitaire et ceux qui dépendent de ces secteurs et qui subissent un forte baisse de leur chiffre d’affaires. 
Ordonnnance n° 2020-1639 du 21 décembre 2020
 Prolongation de mesures temporaires relatives à l'activité partielle
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Evolution de l'activité partielle au 1er trimestre 2021
 
La réduction du taux horaire de l'indemnité d'activité partielle versée par l'employeur aux salariés concernés passera de 70 à 60 % de la rémunération brute au 1er février 2021, sauf pour les salariés vulnérables ou partageant le même domicile qu'une personne vulnérable et pour les parents d'un enfant de moins de 16 ans ou handicapé (placé en isolement ou maintenu à domicile).

De même, l'allocation versée par l'Etat à l'employeur baissera de 60 % à 36 % en février, sauf, jusque fin 2021, pour les salariés vulnérables ou devant garder un enfant.
Dans les secteurs affectés par la crise sanitaire, son taux est maintenu à 70 % en janvier, puis sera de 60 % pour les heures chômées en février et mars 2021 (36 % à compter d'avril). 
Pour les salariés des entreprises fermées sur décision administrative, le taux sera de 70 % jusqu'au 30 juin 2021. De même pour les entreprises qui, situées dans des zones concernées par des restrictions sanitaires, connaissent une baisse de leur chiffre d'affaires d'au moins 60 % (50 %  dans certaines zones de montagne).

Le plancher du taux horaire de l'allocation est porté à 8,11 € (au lieu de 8,03) en janvier 2021. Il baissera à 7,30 € en février sauf dans les secteurs protégés et les entreprises contraintes de fermer ou dont l'activité a été réduite, tant que le taux de 60 ou 70 % leur est applicable.
Pour les bénéficiaires de l'APLD, il est fixé à 7,30 € dès le 1er janvier 2021.

L'autorisation d'activité partielle devait accordée pour une durée de 3 mois maximum, au lieu de 12, à partir de janvier 2021 (6 mois en cas de sinistre ou d'intempéries exceptionnelles). Ce sera à compter du 1er mars, avec possibilité de renouvellement, sous conditions, dans la limite de 6 mois sur une période de référence de 12 mois consécutifs.
Décrets n° 2020-1681 du 24 décembre et n°2020-1786 du 30 décembre 2020
Voir notre fiche technique actualisée
 
 
 
 
 
 
Voir aussi
 
Versement libre de la taxe d'apprentissage : organismes habilités pour 2021
Liste des organismes habilités à percevoir le solde de la taxe d'apprentissage en 2021
 
Cotisations ATMP pour la formation et l'insertion pour 2021
Tarification des risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles pour l'année 2021
 
 
 
 
Emploi, insertion
 
 
 
La Garantie Jeunes : un droit qui devrait s'ouvrir à tous les jeunes précaires
 
Avec la crise entraînant une précarité massive, le Gouvenement a annoncé, en novembre dernier, l'augmentation en 2021 du nombre de bénéficiaires de la Garantie jeunes qui s'adresse à ceux qui sont ni en emploi, ni en études, ni en formation (les NEET).
Ce dispositif tend à favoriser l'insertion des 16-25 ans les plus éloignés de l'emploi avec une aide financière et un accompagnement en mission locale.

Le Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) vient de remettre au Premier Ministre son rapport "La Garantie Jeunes de demain" dans lequel il expose la nécessité d'en ouvrir l'accès à tous les jeunes précaires.

Le Conseil préconise une évolution des conditions d'accès, des critères de vulnérabilité, de l'accompagnement et de la durée de la Garantie Jeunes.
Il propose de transformer ce dispositif en un véritable droit à un accompagnement social global de tous les jeunes.
 La Garantie Jeunes : un droit qui devrait s'ouvrir à tous les jeunes précaires
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Modification des conditions d'attribution de l'allocation PACEA
 
Tout jeune de 16 à 25 ans révolus en difficulté et confronté à un risque d'exclusion professionnelle a droit à un accompagnement vers l'emploi et l'autonomie, organisé par l'Etat. Cet accompagnement peut prendre la forme d'un parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie (PACEA) conclu avec l'Etat, élaboré avec le jeune et adapté à ses besoins identifiés lors d'un diagnostic. Les opérateurs du PACEA sont les Missions Locales qui peuvent dans ce cadre verser au jeune, selon sa situation et ses besoins, une allocation sous conditions (voir fiche technique).

Il est désormais possible de cumuler cette allocation avec la rémunération d'un emploi, d'un stage ou d'une autre allocation n’excédant pas un montant total de 300 euros.

Le plafond annuel de l’allocation était jusqu’à présent équivalent à 3 fois le montant mensuel du RSA. A compter du 1er janvier 2021, ce plafond est porté à 6 fois le montant mensuel du RSA.

Décret n° 2020-1783 du 30 décembre 2020
 
 
 
 
 
Aides et primes exceptionnelles pour les demandeurs d'emploi
 
Des aides et des primes exceptionnelles pour certaines catégories de demandeurs d'emploi ont été instituées par voie réglementaire.

Ces aides et primes, qui seront versées sous conditions par Pôle emploi, concernent :
  • Les jeunes demandeurs d'emploi de moins de 30 ans qui ont obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau 5 ou supérieur au cours de l'année 2020 ou 2021 (voir actu).
  • Les jeunes demandeurs d'emploi de moins de 26 ans bénéficiant d'un accompagnement individuel intensif par Pôle emploi (voir actu).
  • Certains demandeurs d’emploi permittents particulièrement affectés par la crise qui peuvent eux percevoir une prime exceptionnelle au titre des mois de novembre 2020 à février 2021 (voir actu).
 
 
 
 
 
Covid-19 : renouvellement des contrats aidés
 
Pour une durée n’excédant pas 6 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire déclaré à compter du 17 octobre 2020, certains contrats aidés peuvent être renouvelés pour une durée n’excédant pas 36 mois, incluant le contrat initial :
  • les CDD d’insertion conclus par les SIAE
  • les contrats de mission des entreprises de travail temporaire d’insertion ;
  • les contrats uniques d’insertion (CAE et CIE), sans préjudice des possibilités déjà existantes de durées supérieures à 36 mois et des dérogations prévues,
  • les CDD Tremplin conclus par les entreprises adaptées, sans que la durée du renouvellement n’excède le 31 décembre 2022.
Ordonnance n° 2020-1639 du 21 décembre 2020 (art 4)
 
 
+ d'infos
 
 
 
 
 
Aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis territoriaux
 
Pour chaque contrat d'apprentissage (voir fiche technique) conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, les collectivités territoriales et leurs établissements publics percevront une aide exceptionnelle forfaitaire de 3 000 euros versée en une seule fois.

C’est l’ASP qui assurera ce versement pour le compte de l'Etat.

Décret n° 2020-1622 du 18 décembre 2020

 
 
 
 
 
 
Voir aussi
 
Covid-19 : prolongation de l’indemnisation du chômage
Mesures d’urgence repoussées jusqu’au 31 janvier 2021
 
Covid 19 : adaptation du régime d'assurance chômage
Nouveau report et adaptation de la réforme de l’assurance chômage
 
Aide à l'embauche des personnes éligibles à un parcours IAE en contrat de professionnalisation
Aide à l’embauche de 4000 euros maximum pour l’embauche de contrat de pro en IAE
 
Tutorat pour le contrat de pro ouvert aux associations intermédiaires
Mise en place du tutorat dans les associations intermédiaires à compter du 1er janvier 2021
 
Demande d’aides Agefiph dématérialisée
Mise en place d’un nouveau service de dépôt dématérialisé
 
 
 
 
L'Actualité de Cap Métiers
 
 
 
Les certifications éligibles dans le dispositif Pro-A
 
Cap Métiers vous propose de découvrir une nouvelle ressource sur son site web qui vous permettra de trouver des accords collectifs de branche ainsi que les conditions de leur application fixées par leurs arrêtés d'extension.
Ces accords concernent uniquement Pro-A, dispositif de formation en alternance qui permet aux employeurs de mobiliser des fonds auprès de leur Opco pour financer des actions :
  • de formation certifiantes
  • permettant de faire valider les acquis de l'expérience (VAE)
  • permettant l'acquisition du socle de connaissance et de compétences (CléA)
Consulter la page dédiée aux accords Pro-A
 Les certifications éligibles dans le dispositif Pro-A
 
 
 
 
 
[Webinaire] Les chiffres clés de la VAE en Nouvelle-Aquitaine en 2019
 
Dans le cadre du programme régional de professionnalisation, Cap Métiers invite les professionnels de la VAE, de la formation, de l'orientation et de l'emploi de Nouvelle-Aquitaine à participer à un nouveau webinaire "Les chiffres clés de la VAE en Nouvelle-Aquitaine en 2019", le 26 janvier 2021 de 14h à 15h.

Ce webinaire, animé par l’observatoire de Cap Métiers, traitera des parcours VAE de Nouvelle-Aquitaine en 2019 (l’information conseil en PRC, l’accompagnement VAE des personnes en recherche d’emploi, la certification) et présentera les ressources de l’observatoire VAE mises à disposition des professionnels de l’emploi-formation (tableaux de bord, infographies et synthèse).

Pour plus d’information et s'inscrire – cliquer ici
 
 
 
 
 
Programme régional de professionnalisation 2021
 
Le programme de professionnalisation de Cap Métiers proposera dès janvier 2021 un ensemble d’actions variées, tant dans les thématiques abordées que dans les modalités d’intervention développées.

Pour répondre au mieux aux problématiques des professionnels de l’éducation, de l’orientation, de la formation, de l’insertion et de l’emploi, ce programme fait une large part à la modalité « à distance » et leur offrira :
  • 25 actions de formation (de 1 à 3 jours) en tout à distance, mixte ou présentiel
  • des webinaires et des webateliers
Les contenus détaillés seront diffusés et ouverts à l’inscription le 1er février 2021.

Voir l’offre de professionnalisation de Nouvelle-Aquitaine

 
 
 
 
 
 Partager cette lettre
 
 
 
 
 
Cap Métiers, agence régionale pour l'orientation, la formation et l'emploi,
est financée par l'Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine et l'Union européenne.
 
Région Nouvelle-Aquitaine Etat français Union Européenne L'europe s'engage en Nouvelle-Aquitaine
 
 
 
 
Accèder à mon profil
Mise à jour de mes données, me désabonner d'«Atout compétences»
 
Téléchargez les images
 
S'abonner | Engagements de confidentialité
 
Sendethic, le facilitateur du marketing en ligne.