Pour être sûr de recevoir tous nos emails, ajoutez-nous à votre carnet d'adresses.
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, suivez ce lien

 Bannière 
 



Notre pays la France vient de traverser une période faite de guerre illégitime et de violences. Des individus appartenant à des groupes islamistes radicaux et violents ont semé la mort et la dévastation dans nos rues. Ce n’est pas la première fois que nous faisons face à ce type de crimes mais ceux-ci marquent par leur importance ; il s’agit de la plus grande attaque intérieure dont nous ayons fait l’objet.

Toutes nos pensée doivent aujourd’hui se tourner vers toutes celles et tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin par ces actes odieux.

Aux côtés de mes compatriotes du Congo et particulièrement de Pointe Noire lors des événements, nous avons observé dès samedi le recueillement et le silence qu’impose ce deuil. J’ai eu l’occasion de m’exprimer au cours des derniers jours en respectant autant que cela est possible l’unité et la cohésion nationale que nous devons aux victimes.

Cependant, dans les temps à venir, nous ne ferons pas l’économie de la recherche des différentes carences mais surtout des causes qui ont entrainé notre nation dans un tel péril terroriste. Le gouvernement, par la prise de grandes décisions et par des projets de modification de la législation compte tirer les conséquences de ce drame, afin au moins qu’il ne puisse se reproduire.

Nous devons également nous poser la question des raisons qui ont entraîné une dizaine d’individus de nationalité française à assassiner d’autres Français.

Les explications irrationnelles ou psychologiques ne sont pas de mise. Il nous faut tous ensemble rechercher les motivations de cette haine qu’entretiennent des Français à l’égard de la France. Les raisons religieuses m’apparaissent irrecevables. Il faut peut-être rechercher quelles erreurs nous avons commises, particulièrement nous politiques, dans la construction d’un monde nouveau.

Je voterai bien sûr, si elles m’apparaissent satisfaisantes, les mesures que nous proposera le gouvernement pour assurer la sécurité de nos compatriotes en métropole, mais aussi à l’étranger car bien évidemment vous aussi, notamment dans les différents pays de la dixième circonscription, encourez les mêmes dangers qu’en France. Je pèserai chacune des dispositions proposées par le gouvernement et prendrai mes responsabilités dans les votes qui seront les miens.

Le temps est bien sûr à la concorde nationale, cependant il faudra bien établir où sont les erreurs et carences dans la gestion de la sécurité nationale et en tirer toutes les conséquences.


Le courage et la mobilisation doivent plus que jamais conduire à l’action des responsables de notre pays et de vos élus.

Je suis bien sûr ouvert et attentif à toute proposition que vous souhaiteriez formuler pour assurer votre sécurité et celle de vos familles en France et à l’étranger. C’est d’ailleurs en ce sens que je vous propose que nous nous retrouvions sur twitter le jeudi 26 novembre à 15h00 (GMT+1) où je répondrai à vos questions :

 

Mes sentiments fidèles et cordiaux vont à vous tous.
Alain Marsaud
 
 
 
 
 
Vous recevez cet e-mail car vous êtes inscrits sur les listes électorales des Français de l'étranger.
 
Envoyé à Alain Marsaud marsaudjuin2012@gmail.com
Désinscription de la newsletter
Téléchargez les images