Pour être sûr de recevoir tous nos emails, ajoutez-nous à votre carnet d'adresses.
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, suivez ce lien


Bannière

Newsletter #8



Nombre d’entre vous ont appelé mon attention sur la contribution sociale (CSG/CRDS) étendue depuis cette année aux non-résidents, alors même que nous venons de voter pour le projet de loi de finance 2014.

Cette décision, au-delà de son caractère contradictoire avec certains règlements communautaires ne prend pas en compte le fait que certains Français établis hors de France sont déjà assujettis à une imposition sociale dans leur pays de résidence. Cette double imposition va à l’encontre des accords que la France a passés avec de nombreux pays et risque de mettre nos compatriotes dans des difficultés financières. Les Français établis hors de France n’ont pas les mêmes droits en matière de sécurité sociale, alors pourquoi doivent-ils contribuer au financement du système de sécurité sociale de la même manière que les Français établis en France ?

Au cours des discussions en séance publique et en commissions, j’ai défendu, avec l’ensemble de mes collègues députés de l’opposition, vos intérêts sans pouvoir être entendu par la majorité.

Le gouvernement ne peut pas d’un côté étendre les contributions sociales CSG et CRDS aux Français de l’étranger et d’un autre côté, augmenter les crédits alloués à l’aide médicale pour les étrangers en situation irrégulière. Quel message la majorité donne-t-elle à nos compatriotes établis hors de France, si ce n’est celui qu’un étranger en situation irrégulière en France est mieux soigné qu’un Français résidant à l’étranger ?

Il importe de rééquilibrer très largement la gratuité dont bénéficient les étrangers en situation irrégulière sur le territoire Français, au profit de nos compatriotes les plus déshérités vivant à l’étranger, faute d’attention de la part de la majorité et du gouvernement lors des discussions du projet de loi de finance 2014, j’œuvrerai dans ce sens au cours de cette nouvelle année difficile qui s’annonce.

Alain Marsaud,










Le travail parlementaire - liens :





Politique nationale et actualités - liens :

L’Orient-le Jour : La France devrait renforcer les moyens militaires du Liban

7 jours BFM: Syrie, les Français du Djihad

BFMTV TV : Alain Marsaud parle de choc des civilisations

Alain Marsaud s’adresse au Président de la République : ne pas refaire Tripoli à Damas

La France doit également se préoccuper de la protection de nos compatriotes en Centrafrique qui jusque-là ont été oubliés

Entretien avec Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères au sujet de la République Centrafricaine

Dans quel monde vivons-nous ? (suite) – Leonarda

Dans quel pays vivons-nous ? (suite de la suite) – Leonarda

Alain Marsaud: Etre Français aujourd’hui représente un véritable risque dans tous les pays




Déplacements et circonscription - liens :

Rencontres sur la situation en Syrie et échanges sur la situation de nos compatriotes retenus au Qatar

République Centrafricaine : une initiative onusienne dans l’urgence

Lemauricien.com : « L’île Maurice n’est pas un pays à risque, il faut la réintégrer en zone verte »

Discours d’Alain Marsaud lors de la commémoration du 30ème anniversaire de l’attentat Drakkar, à Beyrouth

L’Orient-le Jour : commémoration du 30ème anniversaire de l’attentat Drakkar, sur les lieux mêmes de l’attaque

Rencontre et dîner avec Tracy Chamoun, petite fille de l’ancien Président de la République, Camille Chamoun

Français, prenez garde…

France 24, le débat – Mali : comment mettre fin au terrorisme ?


La rubrique de Fabienne Blineau-Abiramia :

Etre Français de l’étranger tout en bénéficiant d’une sécurité sociale, c’est possible, grâce à la Caisse des Français établis hors de France. La CFE a pour vocation de nous protéger contre 3 risques : maladie-maternité/ assurance vieillesse/ accidents du travail- maladies professionnelles.

Une aide peut être accordée par les consulats pour celles et ceux qui rencontreraient des difficultés à répondre aux frais d’adhésion. 3 000 de nos compatriotes ont bénéficié de cette aide l’an dernier.

La CFE s’adapte à chaque situation des Français de l’étranger qu’il soit étudiant ou jeune en PVT( programme Vacances Travail), salarié ou non salarié, sans activité ou retraité. Pour adhérer comme l’ont déjà fait plus de 200 000 Français, il vous suffit de remplir un bulletin d’adhésion et d’y joindre les documents demandés en fonction de votre situation.

La CFE propose un site internet facile et pratique où les imprimés nécessaires aux remboursements sont directement imprimables. Malgré la distance, les échanges entre l’administration et les assurés sont rapides et simples.

Je vous invite à découvrir une des visites guidées proposées par la CFE : ICI – pour poser vos questions : ICI


Site Internet    -    Facebook    -    Mail

Vous recevez cet e-mail car vous êtes inscrits sur les listes électorales des Français de l'étranger.

Envoyé à   

 
Désinscription de la newsletter
Téléchargez les images